Interview de Tiffanie Delune

Share Button
Qui se cache derrière la marque Tiffanie Delune ?
Tiffanie est une designer parisienne de 27 ans passionnée de cuisine et de voyages. Touche à tout, je pratique le dessin, la peinture, le dessin numérique, le collage, les médias mixtes et la photographie de manière instinctive.
Quel est ton parcours personnel et professionnel et d’où viens tu ?
Originaire de la banlieue est parisienne, je suis partie vivre à Montréal au Canada à l’âge de 18 ans pour étudier l’Histoire de l’Art. J’y ai vécu quatre ans et j’y ai notamment commencé ma carrière dans une agence de média et publication. Je suis revenue vivre entre Paris et Genève en 2010 pour évoluer dans une agence de publicité à la gestion de grands comptes dans l’univers de la beauté. Après un passage dans un studio parisien de photographie, j’ai créé ma marque éponyme en 2016 afin de revenir à mes premiers amours et transmettre mon intérêt pour l’art et les voyages et mon respect pour les savoir-faire français à travers mes collections.
 service de table créateur made in france
Pourquoi avoir créé une gamme de vaisselle ?
Je souhaitais créer une marque dans l’univers de la cuisine et des arts de la table qui soit à l’image du monde d’aujourd’hui, contemporaine, colorée et métissée; que l’on peut acheter à la pièce pour un achat coup de coeur ou un cadeau et assembler à une collection existante. La vaisselle est parue comme une évidence car elle permet d’exprimer toute sa créativité par la richesse de ses formes et de sa matière. Le repas a toujours été pour moi un moment privilégié, qu’il soit intimiste ou en fête, et je voulais le célébrer. La porcelaine de Limoges m’a attirée pour la qualité de sa céramique, délicate et translucide, et le travail ancestral de ses artisans porcelainiers.
Parles-nous de la fabrication de cette nouvelle collection made in France !
Quel est ton processus de création ?
Tout commence par un travail d’inspiration et d’iconographie où je rassemble des images d’intérieurs, de plantes, d’animaux, de sculptures et photographies à mes croquis et clichés personnels de voyages. Je dessine ensuite mon motif au crayon sur papier raisin et je le repasse au marqueur fin. Mes premières intentions de couleur sont testées séparément à la peinture acrylique, aérosol ou à l’encre mais j’applique la couleur finale sur Photoshop, une fois mon dessin numérisé et retouché. J’utilise également Illustrator pour la vectorisation de l’image finale qui est ensuite envoyée à des artisans porcelainiers à Limoges. Nous sélectionnons ensemble la forme des pièces qui passent ensuite par un long processus de la conception de la couleur à la pose du décor en passant par de multiples phases de cuisson et vernissage, chaque étape de la production étant perfectionnée à la main.
 art de la table créateur
Qu’est-ce que tu préfères dans l’entrepreneuriat ?
C’est la liberté de créer mon métier qui m’a attiré vers l’entrepreneuriat et aujourd’hui c’est une véritable chance de pouvoir me lever pour un projet qui me passionne.
Quelles sont les 3 adresses que tu nous recommandes en France ?
  • Le restaurant l’Équateur à Paris pour son poulet braisé exceptionnel dans une ambiance sans prétention.
  • Emmaüs pour tous ses trésors cachés
  • Les Landes pour les vacances.
Quel est ton objet fétiche du moment ?
Je suis complètement fan des luminaires de Serge Mouille et je rêve déjà de mes futures trouvailles d’un voyage au Sénégal et en Guinée l’année prochaine.
Que voulais tu faire étant petite ?
Je voulais être styliste pour une grande maison de mode. À 14 ans, j’ai envoyé tous mes croquis à Jean-Paul Gautier et Jean-Charles de Castelbajac pour leur demander d’y faire mon stage de 3ème !
A bientôt

Enregistrer

Laisser un commentaire